Accueil Consultations Formations Interventions Ressources Cont@ct

Jean-Louis Mendez

Psychologue du travail

06.12.83.19.94

Santé et travail

Cabinet APSST - Accompagnement de la prévention en santé et sécurité au travail

Le cabinet APSST est déclaré en tant que prestataire de formation professionnelles auprès de la DIRECCTE

Le cabinet est habilité IPRP (Interventions et Préventions des Risques Professionnels)  auprès de la DIRECCTE

Siège : 10 Rue Notre Dame 77000 MELUN  / Siret N° 399 642 677 00021 - assurance MACSF

Jean-Louis Mendez: psychologue du travail (CNAM) ; habilité IPRP au titre de son organisation ; certifié par la CRAMIF en tant que formateur ; Certificat d’enseignement supérieur en psychopathologie du travail ( CNAM et DU Descartes)

Enregistré à l’agence régionale de santé - ARS (Adéli N°77 93 1482 2) -

Jean-Louis Mendez 06.12.83.19.94

Organisation du site

Mentions légales

Notre approche « clinique »
L’approche clinique proposée est menée en référence au travail des sociologues, ergonomes et cliniciens du travail des chercheurs du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), notamment à partir des travaux de :
- la centralité du travail (C.Dejours) ;
- la théorie de la régulation sociale (JD. Reynaud) ;
- le travail comme opérateur de santé (G.Ganguilem) ;
- les réactions du corps au travail (M.Pezée) ;
- les règles de métier et les savoirs de prudence (D.Cru) ;
- les ressources collectives du développement professionnel (Y.Clot) ;
- les stratégies des acteurs dans un système organisationnel (M.Crozier, E. Friedberg) ;
Elle considère que le travail n’est pas la simple exécution de procédures, mais un arbitrage entre des exigences que les salariés gèrent dans leur activité quotidienne. Ces arbitrages peuvent se faire individuellement ou collectivement.

Elle postule que la souffrance au travail apparaît lorsque ces arbitrages sont investis de contradictions trop fortes, voire impossibles à gérer. C’est en ce sens que le psychologue clinicien-du-travail veille à dénouer les situations : afin de les rendre plus claires aux personnes dans leur activité ; afin de leur permettre de reprendre la main sur leurs actions ; afin
qu’elles puissent se reconnaitre dans leur travail, sans évacuer les contraintes suscitées par le travail.
D’une manière plus générale, elle s’appuie sur les différentes recherches liées au travail (littérature sociologique philosophique, psychanalytique, anthropologique, etc.) et sur les propositions de l’INRS, des Caisses Régionales d’Assurance Maladie (CARSAT ; CRAMIF), de l’ANACT, et de toutes organisations ressources, attachées à l’amélioration des conditions de travail.

D’autres parts, le Cabinet APSST s’appuie sur un réseau d’intervenants en pluridisciplinarité et agit conformément au code de déontologie des psychologues.

Notre positionnement

En tant que psychologues du travail, praticiens en clinique du travail nous ne nous positionnons pas comme des experts, dans le sens où nous ne proposons pas de solutions prédéterminées.

Nous sommes animateurs de la parole reçue et nous structurons la pensée individuelle et collective : nous laissons émerger les points de résistances ou de ruptures pour les réorienter vers des éléments de développement possible ; nous accueillons la souffrance au travail avec pour finalité la transformation de cette souffrance en ressource de dépassement, tout en veillant à respecter la temporalité nécessaire à chacun (qu’il soit en séance individuelle ou au sein d’un groupe).
Lorsque nous effectuons une médiation ou analysons une situation, nous ne nous positionnons pas en tant qu’intercalaire entre deux paroles données ou en tant que rapporteur des propos de chacun : nous permettons à chacun de formaliser la problématique suivant une méthodologie spécifique à la médiation, à partir des points de vue personnels des interlocuteurs, afin qu’ils puissent la rapporter, tout en étant entendus par l’autre (ou les autres – en l’occurrence ses collègues).

Nous sommes neutres vis-à-vis des participants [ni pro direction ni pro salarié] et de l’institution :
Nous visons à dépassionner toute situation ayant une incidence négative sur la prévention des risques professionnels ;

Nous recentrons les échanges sur le contenu des activités de travail, en veillant à déplacer toute situation individualisée ou à visée de personnalisation (pas de victimisation ni de dénonciation orientée) ;

Nous travaillons l’expertise sous-jacente des interlocuteurs afin qu’ils trouvent les solutions les mieux adaptées à leur situation par-delà les constatations (effets ou conséquences reconnues ou supposées sur les conditions de travail). Nous précisons la pensée des participants et les faisons élaborer entre eux :
- depuis une prise de conscience des causes cachées ;
- vers une clarification des problématiques professionnelles et des situations réelles ;
- afin de donner à voir les points de transformation possibles.

Prendre soin de l’entreprise,

Prendre soin du personnel :

Soigner le travail

La santé du travail est placée au centre de la démarche de prévention, en tant que moteur de l’intervention. L’objectif de la prévention c’est le salarié, sa santé et son dynamisme, et l’assurance du « développement durable » de l’organisation.

Voir aussi :

Méthodologie générale de la formation

Méthodologie générale de la médiation

Pour une demande d’information ou une prise de rendez-vous

Méthodologie générale  des interventions (3)

L’approche clinique